Acceuil » Nouvelles & événements » Communiqué de presse » Ce qui rend le mixage automatique si utile aux conférences

Ce qui rend le mixage automatique si utile aux conférences

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que Shure a conçu son premier appareil de mixage automatique pour conférences dans les années 1980. Le modèle ST6000 utilisait le déclenchement directionnel pour les systèmes utilisant plusieurs microphones. Cet appareil de haute qualité a été adopté par la NASA, le Pentagone et de nombreuses grandes stations de radio aux États-Unis.

Même à cette époque où la téléconférence en était à ses balbutiements, nous avons remarqué l’importance du mixage automatique pour assurer la qualité du son et pour assurer que chacun soit entendu clairement dans des environnements bruyants. Au fil des décennies suivantes, nous avons continué à perfectionner nos produits.

Le mixeur automatique SCM810 SCM810 a été le premier à être doté des fonctions IntelliMixMD en 1996. La plus récente version du système, le mixeur P300, a été lancée l’an dernier. Même il y a vingt ans, nous nous affairions à régler les problèmes audio qui surviennent le plus fréquemment quand plusieurs micros à la fois sont utilisés dans une même pièce. Le mixage automatique est essentiel à ce type de situation et il améliore la qualité du son de bien des façons.

Réduction du bruit

Le mixage automatique permet d’abord d’éliminer le bruit ambiant. Quand plusieurs micros sont branchés dans une même pièce, le niveau de son minimal est rehaussé, car les bruits de réverbérations et de circulation d’air sont multipliés. Cela peut occasionner des échos problématiques, par exemple si une voix est perçue par plus d’un micro.

Réduire au minimum le nombre de micros actifs améliore la qualité audio instantanément, mais le système IntelliMixMD de Shure ne s’arrête pas là. Notre fonction MaxBus exclusive permet d’activer un seul micro par intervenant. Si des micros sont disposés en rangée dans une grande salle de conférence et qu’une seule personne prend la parole, MaxBus active automatiquement un seul micro, et détermine quel micro est le mieux placé pour capter la voix à ce moment. De plus, la fonction NOMA (un atténuateur ajusté au nombre de micros) assure une stabilité du système, sans Larsen, en maintenant un niveau de sortie constant même quand d’autres micros sont activés.

Depuis quelques années, la conception des salles de conférence a évolué et les gens s’attendent à ce que la technologie suive la même évolution. La norme était autrefois d’avoir de grandes salles de réunion, mais on voit maintenant des plus petites salles de caucus, des espaces de collaboration et des espaces d’atelier. Ces espaces sont plus flexibles, moins formels, et la communication est au cœur de leur conception, car les occupants veulent discuter et partager des idées. Cela signifie prendre part à des appels sur des ordinateurs, des tablettes et des téléphones, partager des documents, et discuter de vive voix avec des gens de partout dans le monde. La connectivité polyvalente, la convivialité et la clarté des commandes sont toutes cruciales, et c’est là le grand avantage de combiner les micros de plafond et de table MicroflexMD AdvanceMC et l’IntelliMixMD P300.


Commande de caméra

L’API que nous rendons disponible signifie une plus grande flexibilité et l’occasion de créer des solutions intégrées intelligentes. Par exemple, les indicateurs de déclenchement IntelliMix peuvent servir à commander de caméra. Imaginez un environnement de formation ou d’éducation dirigé par quelqu’un qui se déplace dans une classe selon ce qu’il veut démontrer, parfois en s’approchant d’un tableau blanc ou encore en prenant place à un podium. Les huit lobes orientables dont est doté le microphone de plafond Microflex Advance MXA910 peuvent pointer et couvrir la zone du tableau blanc, celle du podium ou toute autre zone importante. L’appareil est préprogrammé pour qu’une caméra reliée au système sache où se trouve le présentateur et capte son image selon la zone où le micro est activé. Si le lobe au tableau blanc est activé, par exemple, la caméra sera orientée vers le tableau blanc.

On crée ainsi un système de commande de caméra activé par le son qui utilise les indicateurs de déclenchement du mixeur automatique. Ce système repose sur la technologie MaxBus : il faut qu’un seul microphone à la fois soit activé pour que la caméra s’oriente vers l’emplacement de la personne qui parle. Ce n’est qu’un des exemples de la valeur ajoutée au mixeur automatique et aux solutions uniques qu’il rend possibles. Ce type de technologie peut aussi être appliqué à la vidéoconférence.

Communication efficace

Les avantages de la collaboration sont de plus en plus évidents pour les entreprises, et tout porte à croire que la téléconférence audiovisuelle prendra une part grandissante du processus décisionnel. Son rôle a pris plus d’ampleur depuis quelques années, propulsé par les nouvelles pratiques d’affaires comme le travail à distance, ce qui fait de la téléconférence un outil pour le partage d’idées efficace entre des équipes de natures différentes. Personne ne veut avoir à configurer des appareils avant une téléconférence ni à devoir tolérer des échos et des conversations perturbées par des interférences, des bruits de fond ou une mauvaise acoustique.

On s’attend maintenant à une technologie intuitive et facile à utiliser, et il est primordial que la conversation se déroule à un débit naturel pour que tout le monde puisse profiter de la conférence. La plupart des utilisateurs ne pensent même pas mixage automatique, mais c’est tout de même une fonction majeure qui maintient la qualité du son dans des situations parfois difficiles.

En gros, si une grande salle est pleine de monde, on ne veut pas que ça s’entende. On veut avoir l’impression que chaque personne a son micro individuel. C’est le type d’expérience que Shure veut apporter à toutes les salles de conférence avec sa technologie de mixage automatique.


 

Bookmark and Share

Retour aux nouvelles